Francais | Anglais

Historique

L’Histoire commence en 1920 par la famille BASTARD.

Cette famille d’agriculteurs, issue de Charente, achète cette propriété sur le lieu-dit « Nardique » où ils pourront poursuivre une activité d’éleveur bovin sur les parcelles qui ne sont pas qualitatives pour la production de vin. Au début cette production était dédiée au marché du négoce.

En 1928, Arsène BASTARD fit construire le chai de vinification. La propriété était plantée principalement de vignes blanches.

Christian, Edith, Gérard et Philippe THERESE en 1968

Edith, sa fille unique, grandit au sein de l’exploitation agricole et se marie en 1949 avec Gérard THERESE.

En 1953, naissance de leur fils Christian, puis Philippe en 1963.

Reconstruction

Très vite la production du Château Nardique La Gravière est mise en bouteilles et commercialisée aux particuliers empruntant l’itinéraire « bis » de la route menant dans les Pyrénées.

Après leurs études professionnelles de viticulture-œnologie, Christian en 1974 puis Philippe en 1985, rejoignent leurs parents sur la propriété.


C’est en 1989, année de naissance de Nicolas, fils de Murielle et Philippe THERESE, qu’a lieu un terrible incendie qui détruisit le bâtiment servant d’étable, épargnant de justesse le chai de vinification. Edith, Gérard et leurs fils décidèrent d’abandonner l’élevage bovin. Le bâtiment reconstruit est destiné à l’habillage, au stockage et à la vente des bouteilles.

En 2014, après ses études de viticulture-œnologie et commerce du vin, Nicolas rejoint à son tour ses parents et son oncle au sein du Château Nardique La Gravière.

Philippe Thérése            Château Nardique - 1966            Nicolas Thérése